La décadanse

Le Commun

Vous gérez ce lieu ? Envoyez-nous une photo pour l'afficher ici.

  • salle
  • Bâtiment d'Art Contemporain - rue des Bains 28 - Plainpalais - Genève
  • Salles :
    • Salle de projection
  • PlanPlan
Jeter son corps dans la bataille un acte indispensable de création Elles se jettent, se contorsionnent, se soulèvent, s’enferment, se souviennent, se projettent. Des femmes surtout. Disposées sur une ligne géographique allant de l’ouest à l’est, de toutes les générations, langues et cultures confondues, elles se rencontrent pour la première fois en novembre à Genève. Pour cette deuxième édition de Jeter son corps dans la bataille, je désire créer un évènement artistique sur quatre jours aussi puissant que subtil. L’injonction du titre du festival a induit le thème du « jour d’après », le temps entre les batailles. Ma tentation de faire découvrir autant d’artistes et des premières, devient une tentative de contourner le marché de l’art bien rôdé et de créer une plateforme de création singulière de performance art. Tenter le présent autrement, cette frontière implacable qui sépare notre savoir de nos incertitudes, c’est trancher l’espoir. Du 05 au 08 novembre, ce désir se change en acte de création in situ sur deux étages de l’espace du Commun, bâtiment d’art contemporain de Genève. Face à l’accablement que suscitent les événements mondiaux, les évocations sensibles, poétiques et métaphoriques des artistes sont plus pertinentes et nécessaires que jamais. Plus d’une quinzaine d’artistes interpellent le public et notre temps au sein d’un itinéraire construit et rythmé allant de 18:00 à minuit. Par le toucher, la respiration, l’écriture et le son, par un chœur constitué de plusieurs langues, par des soli en quête de libération ou encore par le déplacement des objets, des corps, des voix, de la lumière et de l’imagination, le champ artistique se déploie à travers plusieurs narrations, dramaturgies, temporalités, genres et époques. Souffles et élans retombent comme des gerbes d’étincelles après l’explosion. Nous nous trouvons dans un temps « entre », qui provoque la constitution de notre mémoire à se projeter ailleurs et autrement. Maya Bösch, directrice artistique

6 octobre 2014

Prochains événements

Novembre
mercredi 15 Flyer

Explosion of Memories

Projet pluri- & transdisciplinaire qui évoque «...

18:00 – 22:00 entrée libre

expos
vendredi 24 Flyer

La Forêt d'O

Appel à projet
Pour...

20:00 – 21:00 entrée libre

expos

Commentaires

Pas encore de commentaire

Créez un compte afin de pouvoir ajouter vos commentaires.