La décadanse

2020: Obscene

Le Grütli - théâtre
Grande salle

  • rue Général-Dufour 16 - Plainpalais - Genève
  • Plan Voir sur le plan
  • http://www.grutli.ch
En jouant sur les mots, obscène et scène, Alexandra Bachsetzis explore l’ambiguïté créée par le frottement de ces deux termes.
La scène (le théâtre) est une machine à manipuler, il convoque souvent la séduction, met en jeu parfois l’attraction et les jeux d’identité sexuelle.
Les corps en scène, eux, offerts aux regards tels des objets de consommation soumis à la convoitise, peuvent devenir des lieux d’aliénation et de limitation de l’être humain.
Sur la scène, il y a parfois l’obscène… mais comme on le dirait en physique quantique (la relation entre observateur et objet observé fait exister ce même objet), l’obscénité, si elle apparait, ou le subversif, s’il surgit, est intrinsèque à l’art de la performance et inséparable des personnes qui le regardent.
Alexandra Bachzetsis est une chorégraphe et artiste visuelle de Zurich. Sa pratique se déploie en danse, performance, art visuel et théâtre, pratiques dans lesquelles les corps se manifestent en tant qu’instrument artistique et critique. Ses performances, toujours radicales, empruntent à tous les arts, qu’ils soient chorégraphiques ou non, et placent constamment le mouvement (et son véhicule, le corps) au centre du propos et donc, par corollaire, l’humain.
Signaler une erreur Ajouté par Théâtre du Grütli le 24 décembre 2021
Commentaires (0)

Veuillez-vous connecter afin de publier un commentaire :

Connexion

Pas de compte ?