La décadanse

Requiem pour L.

Bâtiment des Forces Motrices (BFM)

  • Place des Volontaires 2 (Centre) - Genève
Les auteurs ressuscitent le Requiem de Mozart à la croisée du lyrique, du jazz et des musiques africaines. Le metteur en scène et chorégraphe belge Alain Platel et le compositeur italien Fabrizio Cassol font résonner cette prière chrétienne pour les morts, ici traversée de rituels africains. Sur l’écran, L. (pour Lucie) a « offert » à Alain Platel ses derniers instants dont elle a choisi l’heure, se sachant condamnée. Ce requiem est le sien, ou celui de celles et ceux que nous avons aimées, aimés.

« Pour nous, le théâtre est toujours cérémonie. Pour la Toussaint, une prière pour les morts, pour une morte en particulier. Ce spectacle emporte tout partout où il passe. Il parle d’amour et de mort et de musique, car le théâtre parle toujours de cela. Cette cérémonie, comme un message posthume au public, n’est pourtant pas un plaidoyer pour la mort assistée. Face à un tel miroir, on communie avec tous nos deuils passés ou à venir. » NKDM

-----

Requiem pour L. a gagné trois prix au KONTAKT International Theatre Festival de Torun (Pologne) : meilleure production, meilleure musique et Prix de la critique (mai 2018).

Musique : Fabrizio Cassol, d'après le Requiem de Mozart

Mise en scène : Alain Platel
20:00 – 22:00
de 10.- à 40.-
Signaler une erreur Ajouté par La Comédie de Genève le 3 juillet 2019
Commentaires (0)

Veuillez-vous connecter afin de publier un commentaire :

Connexion

Pas de compte ?