La décadanse

Delphine et Carole, insoumuses

Cinéma Bio
Grande salle

  • Rue St-Joseph 47 - Carouge - Genève
  • Plan Voir sur le plan
  • www.cinema-bio.ch
France/Suisse, 2019, 70’, noir et blanc, v.o français sous-titré en anglais

Séance spéciale en présence de la réalisatrice Callisto Mc Nulty

La célèbre comédienne franco-suisse Delphine Seyrig avait plus d’une facette. Avec Carole Roussopoulos, sa compatriote et inséparable amie, l’actrice a traversé les années 1970 caméra au poing, célébrant le féminisme, l’insolence et l’humour.
Callisto McNulty, la petite fille de Carole Roussopoulos, rend un vibrant hommage à deux insoumises libres, joyeuses et radicales, qui n’ont cessé de défendre leur liberté en tant que femmes et artistes.

Le documentaire dévoile un pan méconnu de la vie de Delphine Seyrig : son tempérament irrévérencieux et son soutien passionné au combat féministe. Dans un foisonnement d’images à la croisée de l’histoire, de la poésie militante et de l’intimité défilent la révolte des prostituées lyonnaises qui occupaient l’église de Saint Nizier, les copines du MLF, Jane Fonda révélant l’envers brutal du star-system, Delphine Seyrig s’énervant contre le procès fait à la “sexualité vagabonde des femmes” par un ministre. Le documentaire replonge dans les seventies, époque d’activisme virulent, joyeux et foutraque, mais aussi de misogynie pépère, car peu contredite à la télévision. Un hommage vibrant à l’amitié, au féminisme culoté et à la vidéo comme vecteur d’émancipation, qui incite à redécouvrir l’œuvre documentaire des deux “insoumuses”.
Signaler une erreur Ajouté par bio le 9 mai 2019
Commentaires (0)

Veuillez-vous connecter afin de publier un commentaire :

Connexion

Pas de compte ?