La décadanse

Si les pauvres n'existaient pas, faudrait les inventer

Théâtre du Grütli
Petite salle

Elles sont cinq, Camille, Fanny, Cédric, Baptiste et Aude, qui endossent à tour de rôle le costume d'un individu à l'identité fluctuante. Elles l'accompagnent dans différents moments de sa vie. Cet individu est un de ceux qu'on appelle les pauvres, les miséreux, les fauchés, les sans-dents. A travers la vie d'Antoine, Antonella, Anton, Antonio, Antoinette, Antonia, les cinq comédiennes viennent à questionner leur propre rapport à la pauvreté. C'est quoi la pauvreté? Que faire face à elle? Comment continuer à vivre dans une société où le fossé entre les plus riches et les plus pauvres s'accroît? Que faire individuellement? Collectivement?
19:30
séance relax le jeudi 17 janvier
tarif unique 15.-, tarif réduit 6.-
Signaler une erreur Ajouté par Théâtre du Grütli le 13 décembre 2018
PrécédentSuivant
Commentaires (0)
Connexion

Pas de compte ?