La décadanse

Vernissage Bourses Déliées 2018

Halle Nord / Capsules

Volée 2017

Raphaëlle Mueller, Sarah Sandler, Charlotte Schaer et Baker Wardlaw sont les quatre lauréat-e-s 2017 des bourses du Fonds cantonal d'art contemporain (FCAC) pour les diplômé-e-s de la Haute école d'art et de design (HEAD – Genève), exposé-e-s à Halle Nord.

Ces bourses permettent aux artistes plasticiens, tout comme celles destinée aux designers, de réaliser un projet personnel après leur diplôme et de le diffuser par le bais d'une exposition et d'une édition.

Participant de manière active à l'accrochage, les artistes se saisissent ensemble de l'espace d'exposition pour proposer une mise en scène parlante et dynamique de leurs travaux respectifs.

La conception graphique de l'édition 2018 des Bourses Déliées a été confiée à Rob van Leijsen



Les lauréat-e-s


Raphaëlle Mueller
Le travail de Raphaëlle Mueller est irrigué par son engagement écologiste : par ses installations, photographies, textes et vidéos, elle met en évidence les processus de pollution chimique ou d'appauvrissement rédhibitoire de certains écosystèmes de notre planète. Sans hésiter à utiliser elle-même des matériaux corrosifs pour en révéler, en temps réel, la puissante toxicité.

raphaellemueller-artworks.com



Sarah Sandler
Sarah Sandler se nourrit de recherches en biologie, en anthropologie et en histoire politique pour explorer l'attitude colonialiste et conquérante de l'homme face à la nature. Ses installations, sculptures et vidéos s'inspirent de l'organique, et cherchent à réorienter ainsi notre regard pour le débarrasser de son anthropocentrisme trop exclusif.

sarahsandler.com



Charlotte Schaer
Charlotte Schaer collecte, mesure, trie, classe et organise des matériaux divers (images, textes, graphiques ou trombones...), dans des protocoles inventifs et déroutants qui débouchent sur une esthétique issue aussi bien du minimalisme que des systématisations administratives. L'œuvre/édition qui en résulte retrace cette opération mentale et visuelle du "penser/classer" à la Perrec.



Baker Wardlaw
L'attention de Baker Wardlaw s'ouvre aussi bien sur des images et des objets du quotidien, des logos commerciaux, des codes-barres ou des symboles divers, notamment dans le domaine de la culture au sens large, dont il scrute les systèmes de diffusion. Ses productions prennent tantôt la forme de reliefs, de peintures, de sculptures, de papiers peints, de vitrines, souvent mis en scène en dispositifs contrastés.

bakerwardlaw.com



18:00 – 21:00
entrée libre
Signaler une erreur Ajouté par Halle Nord - Art en Île le 8 octobre 2018
PrécédentSuivant
Commentaires (0)
Connexion

Pas de compte ?