La décadanse

Concert de soirée N° 1 : Flûte, alors !

Bâtiment des Forces Motrices

ARIE VAN BEEK direction ~ SÉBASTIAN JACOT flûte ~

WOLFGANG AMADEUS MOZART (1756-1791)
Andante en ut majeur KV. 315/285e
pour flûte & orchestre

EDGAR VARÈSE (1883-1965)
Octandre (1923)
pour huit instruments

PHILIPPE HERSANT (NÉ EN 1948)
Dreamtime (2013)
pour flûte & orchestre

LUDWIG VAN BEETHOVEN (1770-1827)
Symphonie N° 7 en la majeur OP. 92

La Flûte dans tous ses états : la voici d’abord mise en scène par Mozart, soliste délicate et élégante d’un sublime adagio ! Mozart qui n’aimait pas la flûte, a-t-il dit… qu’eût-ce été s’il l’avait aimée ? Un siècle et demi plus tard, Varèse l’insère dans un octuor où elle chante au sein d’harmonies complexes et s’envole même jusqu’à l’extrême de ses possibilités, atteignant le contre-ut dièse ! En certains endroits, elle cède sa place à son petit frère, le piccolo. Et encore trois quarts de siècle plus tard, Hersant lui fait participer, en soliste, à une sorte d’évocation de la création du monde selon les croyances et les chants des Aborigènes d’Australie : les mythes fondateurs convoqués par le rêve ! Là, elle révèle toutes ses facultés de sons étranges et de résonances insolites à nos oreilles occidentales. Elle revient finalement à Beethoven pour s’intégrer en toute modestie, avec l’une de ses sœurs, dans l’opulent orchestre romantique. Mais sa beauté sonore fait que l’on suit sans peine son discours symphonique.
20:00 – 22:00
Entracte de 20 minutes au milieu du spectacle
De CHF 10.- à CHF 50.-
billetterie@locg.ch & 022 807 17 90 (dès le 3 septembre 2018)
Signaler une erreur Ajouté par Sébastien Leboisne le 18 juin 2018
Commentaires (0)

Veuillez-vous connecter afin de publier un commentaire :

Connexion

Pas de compte ?