La décadanse

DANSE / Kaori Ito - Robot, l'Amour éternel

ADC

« Il y a des danseurs qui dansent avec leur peau, d’autres avec leurs muscles.
 En tant que chorégraphe, je cherche à danser avec mes os. »

Interprète merveilleuse, Kaori Ito, rappelez-vous, se jouait dans Plexus d’Aurélien Bory d’une forêt de lianes synthétiques, virtuose comme une androïde. Déjà, la recherche de la gravité, d’un dialogue entre l’espace et le corps vide, et la simulation parfois d’une danse macabre même si l’humour est une joie qu’elle voudrait faire partager.

Dans ce nouveau solo, la chorégraphe poursuit cette exploration des contours de l’humanité et des possibilités du corps, animé comme inanimé.
Signaler une erreur Ajouté par Cécile le 8 mai 2018
PrécédentSuivant
Commentaires (0)
Connexion

Pas de compte ?