La décadanse

Mapping Festival : soirée d'inauguration

Bâtiment H

  • Avenue de Châtelaine 7 (Charmilles) - Genève
Plaid & Felix Thorn (UK)
Plaid & Felix’s Machines

En 2009, Ed Handley et Andy Turner, qui forment le célèbre duo de musique électronique Plaid (Warp Records), travaillent avec Felix Thorn pour créer un spectacle original, dont la musique est composée spécialement pour les machines. Depuis lors, leur collaboration a évolué au gré du travail solo de Felix sur le développement des machines, ce qui a amené la configuration physique vers une expérience live plus immersive. Les concerts de Plaid and Felix’s Machines offrent un mélange unique d’amplification naturelle et de traitement audio en synchronisation avec des schémas hypnotiques faits de lumière et de mouvement. La dernière évolution des machines a inspiré de nouvelles compositions que le groupe ne cesse d’affiner et d’adapter en fonction des lieux de représentation.
Felix Thorn est un artiste qui compose ses musiques à l’aide de sculptures audiovisuelles qu’il a lui-même imaginées et construites. À l’origine, le projet « Felix’s Machines » était conçu comme un ensemble acoustique de machines pour les galeries d’exposition, les installations et les performances en petit comité.
Les membres de Plaid composent ensemble depuis 25 ans, principalement pour le label britannique indépendant Warp Records. Leur approche ouverte de la composition a conduit à la réalisation de nombreux projets collaboratifs avec des groupes tels que The London Sinfonietta et Southbank Gamelan Players, mêlant avec fluidité synthèse moderne et instrumentation du monde réel.


Installation performative de Philip Vermeulen (NL)
Physical Rhythm Machine / Boem BOem

L’installation de Philip Vermeulen est un instrument acoustique immersif et viscéral. Deux puissants lanceurs mécaniques expulsent des balles de tennis qui parcourent 14 mètres à travers les airs, à une vitesse pouvant atteindre 150 km/h, pour aller frapper de plein fouet deux caisses de résonance. Les balles rebondissent dans ces réceptacles sonores et reviennent dans la boucle. Physical Rhythm Machine « lance » différentes compositions : des rythmes funky de Vermeulen et des « rythmes » algorithmiques non métriques créés par la machine elle-même. D’une violence cinglante, ces compositions font vibrer l’espace et le corps du spectateur.
Philip Vermeulen est un jeune artiste émergent de La Haye. Il a étudié à la ArtScience Interfaculty du Royal Conservatory et à la Royal Academy of the Arts, aux Pays-Bas. Philip Vermeulen aime à découvrir les phénomènes primaires de toute espèce : son, lumière, physique, nature. Il les provoque et en joue, isole ce qu’il voit et s’efforce de dompter ces caractéristiques pour composer avec elles. Il construit des installations immersives pour provoquer des expériences qui interrogent les sens du spectateur en le transportant dans un autre monde.
Ce projet est le fruit d’une collaboration avec V2_ Lab for the Unstable Media dans le cadre du réseau Summer Sessions, et bénéficie du généreux soutien du Creative Industries Fund (Pays-Bas).
20:30 – 00:00
15.- / 10.-
Signaler une erreur Ajouté par mappingfest le 17 avril 2018
PrécédentSuivant
Commentaires (0)
Connexion

Pas de compte ?