La décadanse

Myriam Pruvot – JAWIS Just another woman in space

Le vélodrome
Au Pneu

☰ FESTIVAL FACE M ☰

MYRIAM PRUVOT
JAWIS (Just another woman in space)

Au Salon D'Hiver (Ateliers du Vélodrome)
Entrée libre – ouverture 14h concert/performance 16h
Petite restauration ambiancée



– MYRIAM PRUVOT –
Expérimental, dé-construction sonore
lamonteisola.bandcamp.com
(16h au salon d’hiver)

Myriam Pruvot est vocaliste, artiste sonore et interprète. Diplômée des Beaux Arts elle s’est parallèlement formée à l’improvisation, aux techniques vocales et à la création radiophonique. Elle a collaboré, en tant qu’auteur et interprète à différents projets musicaux, chorégraphiques et radiophoniques en Europe, en Amérique du Sud et au Canada. Elle a publié sur les labels Wild Silence et I Will Play this Song Once Again. Elle s’est produite en concert sous le nom de Monte Isola et a partagé la scène avec des artistes comme l’Ocelle Mare, Powerdove, Half Asleep ou Sylvain Chauveau. Le chant, l’oralité, la dé-construction du format chanson et les espaces sonores sont parmi ses principales matières d’exploration.

– J.A.W.I.S –
JUST ANOTHER WOMAN IN SPACE
Ciné-concert, Theremin, Synthé, Chant
www.annalenafroehlich.com
(17h au Salon d’hiver)

« Just another women in space floats idyllic through space and time, everything turns, everything bursts and all over, only a trillion miles of darkness remains. Goodbye my friend »

Il y a deux ans, la rencontre inédite entre Annalena Fröhlich et Fhunyue Gao entraîne une collaboration prolifique: plusieurs projets hétéroclites et lumineux, alliant performance, musicalité, dance et installations, vont voir le jour. À ce titre, J.A.W.I.S. est un ciné-concert déroutant qui s’inscrit dans le riche répertoire des deux interprètes. Celles-ci incarnent deux figures mélancoliques qui divaguent dans un espace éthéré, intemporel, de flamboiement et de pénombre. Fhunyue accompagne au theremin le chant et le synthétiseur de Annalena. Ensemble, elles plongent à corps perdu dans un univers de songes et d’échos. Troublant, instinctif et poétique, J.A.W.I.S. questionne le réel, la beauté, les parenthèses du temps.
Signaler une erreur Ajouté par bongojoe le 26 novembre 2017
PrécédentSuivant
Commentaires (0)
Connexion

Pas de compte ?